Bikepacking_Kodex_Headerbild_Desktop.jpg
Bikepacking_Kodex_Headerbild_mobil.jpg

Voyager à vélo ? Oui, bien sûr - mais pas n'importe comment !

En voyage à vélo, respecter la nature devrait être une évidence. Le code de conduite pour les aventuriers et les amoureux de la nature.

Les voyages à vélo et les micro-aventures sont la tendance du moment. De plus en plus de personnes découvrent comment les petites ou grandes aventures en plein air avec le vélo enrichissent leur vie, à quel point cette brève échappée du quotidien apporte une force et une confiance nouvelles. Que tu passes une nuit dans les bois ou que tu fasses un voyage de plusieurs jours : plus de gens dans la nature signifie qu'elle est plus exposée à des risques de dommages. Pour éviter les conflits et faire en sorte que ton aventure à vélo soit en harmonie avec la nature, nous avons résumé les conseils les plus importants dans un petit code de conduite.

Vacances d'aventure : randonnée à vélo

Vacances d'aventure : randonnée à vélo

La décélération à l'état pur : en randonnée à vélo, le trajet est plus important que la destination.

La décélération à l'état pur : en randonnée à vélo, le trajet est plus important que la destination.

Mais attention : toute activité humaine laisse des traces. Garde-les aussi peu perceptibles que possible.

Mais attention : toute activité humaine laisse des traces. Garde-les aussi peu perceptibles que possible.

En tenant compte de la nature et en la respectant, tu t'assures non seulement de vivre une aventure inoubliable à vélo, mais aussi que ceux qui viendront après toi puissent en profiter également.

En tenant compte de la nature et en la respectant, tu t'assures non seulement de vivre une aventure inoubliable à vélo, mais aussi que ceux qui viendront après toi puissent en profiter également.

Ne campe que là où c'est officiellement autorisé, ou là où le propriétaire t'en a donné l'autorisation.

Ne campe que là où c'est officiellement autorisé, ou là où le propriétaire t'en a donné l'autorisation.

Pour une bonne nuit de repos.

Pour une bonne nuit de repos.

1. Leave no trace

Cette devise est le principe directeur : ne laisse aucune trace ! Elle englobe plusieurs aspects. Des traces de freinage sur le sentier aux déchets dans les bois, en passant par les marques que tes rencontres laissent sur les autres. Mais: Il faut savoir que toute activité humaine laisse des traces dans la nature. Ton aventure aura toujours un impact sur les autres et le monde qui t'entoure Maintiens-le à un niveau aussi bas que possible.

2. Quitte l'endroit dans l'état dans lequel tu l'as trouvé.

Tout ce que tu amènes dans la nature, tu le reprends avec toi. Cela devrait être évident, mais un coup d'œil dans les bois démontre que cela ne semble pas être le cas. Les matériaux supposés facilement dégradables, comme les mouchoirs en papier et les peaux de banane sont devenus une nuisance. Ils prennent tous les deux plus d'un an pour se décomposer complètement. Reprends-les donc avec toi. Il vaut mieux déjà commencer à réfléchir à la meilleure façon d'éviter les déchets lorsque tu planifies ton voyage, en utilisant des emballages réutilisables plutôt que jetables, par exemple. Et si tu le souhaites, tu peux facilement faire bien plus ! Si tu rassembles quelques déchets qui traînent à chaque fois que tu passes la nuit dans la forêt, c'est à chaque fois un beau geste pour la nature et pour ton karma. Astuce : une sacoche imperméable fait un excellent sac à ordures.

Ramener ses propres déchets avec soi n'est pas un acte héroïque, mais une évidence. Et ramasser les déchets des autres sur lesquels tu tombes par hasard a définitivement un effet positif sur ton compte de karma.

Ramener ses propres déchets avec soi n'est pas un acte héroïque, mais une évidence. Et ramasser les déchets des autres sur lesquels tu tombes par hasard a définitivement un effet positif sur ton compte de karma. © bc GmbH & Co. KG

3. Camping, tente, bivouac

Contrairement aux pays scandinaves, il n'y a en Europe centrale pas de droit d'usage te permettant de camper où tu le souhaites. L'installation d'un "camp" fixe (tente, bâche,...) n'est autorisée en Allemagne et dans la région alpine que dans des conditions très précises. Pour un bivouac d'urgence, les règles sont moins strictes - les abris ou les cabanes à barbecue en forêt conviennent par exemple. Des services de cartographie comme Komoot ou Open Street Map les affichent souvent. Et si tu installes ton bivouac et ton sac de couchage sur un sommet de montagne aux dernières lueurs du jour et disparais dès le lever du soleil, il est peu probable que quelqu'un vienne te chercher des noises. Cependant, les nuitées sauvages dans les zones protégées telles que les parcs nationaux, les réserves naturelles ou les zones FFH devraient être tout aussi taboues que sur les propriétés privées ou à proximité des bâtiments résidentiels. Une bonne idée lorsque vous cherchez un camping est souvent de demander à un agriculteur si tu peux planter ta tente sur son pré en échange de quelques pièces. Le nombre sans cesse croissant de campings dans la nature est également une bonne alternative légale. Conseil supplémentaire pour le bivouac : ne dors pas au même endroit où tu cuisines.

4. Ne fais pas de feu !

Même si c'est très tentant : un feu de camp en plein air n'est pas une bonne idée, mais un mauvais exemple. Un feu abandonné risque toujours de provoquer un incendie, tu perturbes encore plus la faune, un feu altère la végétation et le sol, et même ta toute petite flamme est souvent percevable à des kilomètres à la ronde. Ce n'est pas pour rien que dans de nombreux parcs nationaux scandinaves, les feux de camp ne sont autorisés que pour éviter les situations de danger de mort. Les aires de barbecue publiques avec des foyers préparés sont une exception.

Cuisiner en plein air : si tu ne te trouves pas dans une zone désignée, évite les feux de camp et utilise plutôt une cuisinière à gaz. Mais garde toujours le niveau de danger des feux de forêt à l'œil et fais preuve de toute la prudence requise.

Cuisiner en plein air : si tu ne te trouves pas dans une zone désignée, évite les feux de camp et utilise plutôt une cuisinière à gaz. Mais garde toujours le niveau de danger des feux de forêt à l'œil et fais preuve de toute la prudence requise.

Une belle soirée réussit également sans feu ouvert.

Une belle soirée réussit également sans feu ouvert.

Et savourer le premier café de la journée sous le ciel ouvert. Un sentiment comme trois semaines de vacances.

Et savourer le premier café de la journée sous le ciel ouvert. Un sentiment comme trois semaines de vacances.

Astuce de pro : une sacoche imperméable fait un excellent sac poubelle.

Astuce de pro : une sacoche imperméable fait un excellent sac poubelle.

5. How to shit in the woods ?!

Il existe un livre entier consacré à ce sujet, pour de bonnes raisons. Dans la mesure du possible, évite d'aller aux toilettes à la campagne et utilise les infrastructures telles que les stations-service ou les cafés. Pour les cas où ce n'est vraiment pas possible, emporte toujours une petite pelle pour enterrer tes excréments à au moins 30 cm de profondeur. La meilleure façon est déjà creuser ton trou avant de commencer. Choisis un endroit suffisamment éloigné des rives des lacs et des cours d'eau. Une distance de cinquante à cent mètres est la règle de base. Emballe ton papier toilette dans un sac en plastique pour le jeter une fois de retour dans la civilisation. Cela vaut également pour tes excréments s'il n'est pas possible de les enterrer assez profondément. Le dégoût n'est pas à sa place ici. Sinon, les animaux sauvages le déterreront à nouveau dans leur quête de nourriture.

6. Respecte les animaux (et toute autre nature)

La nature est plus qu'un bon fond pour tes photos Instagram ou une toile pour tes aventures. Elle est avant tout l'habitat de nombreux animaux et plantes. Veille donc à toujours respecter les zones protégées et agis toujours de manière à déranger le moins possible. Car tu n'es qu'un invité dans leur monde. Les balades à vélo nocturnes, par exemple, ne sont vraiment pas une bonne idée du point de vue écologique. De nombreuses espèces animales doivent de toute façon déjà s'adapter et s'en tenir aux heures crépusculaires et nocturnes pour manger et se reposer, car les activités humaines les empêchent de le faire en journée. Ces heures leur sont donc essentielles. Les plantes aussi méritent d'être respectées. Le bouquet de fleurs sauvages va tout simplement mieux, et a bien plus belle allure, dans sa clairière qu'à la maison dans le vase. En parlant de plantes : veille à préserver la végétation et le sol autant que possible, pendant tes trajets tout autant que pendant le camping. Les zones de landes et de zones humides ou les prairies alpines sont particulièrement sensibles.

7. Se taire et parler (au bon moment !)

En tant que passionnés de sports de plein air et utilisateurs de la nature, nous aimons partager notre enthousiasme avec des personnes partageant la même passion. Pourtant, ce n'est souvent pas une bonne idée de mettre en ligne tes excursions sur Strava ou de partager les plus beaux coins de nature sur Instagram. Profite plutôt en silence, pour éviter d'attirer encore plus de monde à cet endroit et d'ainsi soumettre la nature à encore plus rude épreuve. Partage plutôt ton attitude positive à l'égard de la nature et les expériences merveilleuse que tu y as vécues. Tu trouveras de cette façon des imitateurs pour les bonnes raisons - non pas pour tes trajets de ouf, mais pour ton attitude responsable envers la nature et le monde qui nous entoure.