Ergonomie_Lenkergriffe_MTB_Trekking_Header_desktop.jpg
Ergonomie_Lenkergriffe_MTB_Trekking_Header_mobil.jpg

Trouver les poignées ergonomiques adaptées à ton style de conduite

Les poignées de guidon jouent un rôle décisif pour le plaisir à vélo. Mais selon le domaine d'utilisation, les exigences peuvent être très différentes.

Avec la selle et les pédales, les poignées constituent l'un des trois points de contact entre le cycliste et son vélo. Selon ton style de conduite, ta discipline et l'utilisation que tu veux en faire, tu peux choisir parmi une large gamme de produits. Les aspects ergonomiques sont ici déterminants. Tu en as certainement déjà fait l'expérience : parfois, les mains s'engourdissent ou les doigts s'endorment même sur de courtes distances, et ta performance en pâtit. Les poignées jouent donc un rôle important pour ta force et ton endurance lors de tes sorties.

Tout bien en main : Pour trouver les poignées adaptées pour ton VTT, il y a également plusieurs paramètres à tenir en compte, avec lesquels tu peux influencer le confort et le contrôle du guidon.

Tout bien en main : Pour trouver les poignées adaptées pour ton VTT, il y a également plusieurs paramètres à tenir en compte, avec lesquels tu peux influencer le confort et le contrôle du guidon.

C'est toi qui décides : simplement rond ou de forme ergonomique ? Beaucoup d'amortissement ou une réponse plus directe pour améliorer le contrôle ?

C'est toi qui décides : simplement rond ou de forme ergonomique ? Beaucoup d'amortissement ou une réponse plus directe pour améliorer le contrôle ?

Ou est-ce que tu préfères porter des gants ? Le choix des poignées ne dépend pas seulement de l'utilisation que tu souhaites en faire, mais aussi de tes préférences personnelles.

Ou est-ce que tu préfères porter des gants ? Le choix des poignées ne dépend pas seulement de l'utilisation que tu souhaites en faire, mais aussi de tes préférences personnelles.

Pour les longues excursions ou tes trajets quotidiens, des poignées papillon ergonomiques peuvent contribuer grandement au confort de ton guidon.

Pour les longues excursions ou tes trajets quotidiens, des poignées papillon ergonomiques peuvent contribuer grandement au confort de ton guidon.

Quelles poignées pour quel domaine d'utilisation ?

Chaque cycliste est différent et a des préférences différentes en ce qui concerne les poignées de guidon. C'est pourquoi il existe une multitude de formes et de modèles pour soulager les mains au maximum : poignées ovales, poignées élargies, poignées de différents diamètres, avec ou sans serrage, etc., les possibilités sont presque infinies. Certains spécialistes comme SQlab ou Ergon proposent même des poignées confort ergonomiques. Mais il s'agit toujours de combiner performance et confort. Cependant, les exigences diffèrent ici aussi beaucoup selon le domaine d'utilisation : un coureur de cross-country préfèrera une poignée plus mince, tandis qu'un coureur d'enduro aura plutôt tendance à choisir une poignée plus souple avec plus d'amortissement. Les cyclistes de randonnée profitent des avantages ergonomiques des poignées élargies, tandis que ces mêmes poignées seraient totalement contre-indiquées pour le downhill. En bref : plus le terrain est exigeant, plus il est important d'avoir une prise ferme et un contrôle total du guidon.

Le meilleur matériau pour les poignées de guidon : caoutchouc, silicone ou liège ?

La plupart des poignées de vélo sont constituées d'un matériau supérieur en caoutchouc qui entoure un noyau en plastique. Ce matériau est durable et a de bonnes propriétés d'amortissement. Les Death Grip de DMR Bikes sont en caoutchouc. Selon le composé (et il y en a beaucoup de différents) et les préférences personnelles, les poignées peuvent également être plus dures. Le fabricant Renthal, par exemple, propose ses poignées Lock On dans cinq mélanges de caoutchouc différents - tu as donc le choix entre des poignées plus adhérente ou plus de durabilité, selon tes besoins. Les poignées de ESI sans pince sur le côté extérieur sont à base de silicone. Elles sont légères et bon marché, le matériau possède de bonnes propriétés d'amortissement et une transmission directe de la puissance, tout en s'adaptant bien à tes mains. Et ces poignées peuvent être raccourcies à la longueur que tu souhaites. Le matériau naturel qu'est le liège jouit également d'une popularité croissante. Les poignées spéciales "Biokork" d'Ergon sont faites à 40 pourcent de liège issu d'agriculture biologique. Les poignées en cuir telles les Slender de Brooks convainquent par leur grande respirabilité et résistance. Elles ne sont toutefois pas vraiment des merveilles d'adhérence et sont donc plus adaptées à une utilisation sur ton vélo de ville que sur ton VTT.

Le matériau a une influence décisive sur le confort et l'adhérence des poignées.

Le matériau a une influence décisive sur le confort et l'adhérence des poignées. © bc GmbH & Co. KG

Question d'adhérence

À propos adhérence : la structure de la surface de tes poignées joue également un rôle. Une texture filigrane en diamant, comme celle des Slater Lock On de SDG, permettent de toujours garder un bon contrôle, même lorsque tes mains sont mouillées ou lorsque tu ne portes pas de gants. Mais elles s'usent également plus rapidement que d'autres poignées. Tu peux également utiliser une poignée avec un revêtement en néoprène, comme les WCS True Grip de Ritchey. De nombreuses poignées sont dotées d'indentations spéciales pour les doigts ou de motifs "gaufrés" qui évitent de déraper. La créativité ne connaît aucune limite dans ce domaine, c'est pourquoi certaines entreprises comme Race Face ou Sram, qui intègrent leur logo à leurs poignées de telle sorte à te conférer une prise parfaite. Une structure en lamelles, comme celle des Magic Grips de fabric, offre un très bon amortissement, mais laisse un peu à désirer au niveau du contrôle. Le fait de rouler ou non avec des gants joue également un rôle dans le choix de la surface des poignées. Si tu n'en portes pas, une surface antidérapante avec beaucoup de rembourrage et un bon niveau d'absorption de l'humidité est souvent la plus confortable.

Avec ou sans ? Les gants améliorent la prise en main et l'amortissement.

Avec ou sans ? Les gants améliorent la prise en main et l'amortissement. © bc GmbH & Co. KG

La taille de la main et le diamètre de la poignée doivent s'accorder

Certaines poignées sont disponibles en plusieurs versions avec des diamètres différents. Le diamètre est souvent compris entre 30 et 35 millimètres, avec des spécifications telles que S, M ou L. Ce choix dépend de la taille de tes mains et de tes préférences personnelles. Des gants épais combinés à de grosses poignées ne sont souvent pas une bonne idée, car cette combinaison exige beaucoup de force, ce qui augmente le risque de crampes et fatigue plus rapidement tes mains. Pour les mêmes raisons, il n'est pas idéal d'utiliser de grosses poignées si tu as de petites mains. Mais une poignée trop mince peut également te faire cramper. Le fabricant SQlab a donc créé un gabarit de mesure pour déterminer ta largeur de prise, c'est à dire la distance entre la pointe du majeur et la crosse du pouce. Tu peux bien entendu également mesurer cet espace toi-même à l'aide d'une feuille de papier et d'un stylo. La taille de tes gants peut également t'aider à t'orienter. Certains fabricants vont plus loin et conçoivent leurs poignées non pas rondes de bout en bout, mais avec un diamètre qui varie pour reproduire de manière optimale la forme de la main autour du guidon. Citons par exemple Ergon avec les GA2 et GE1, SQlab avec les 711 Tech & Trail ou les PRO Ergo Lock On Sport.

Le gabarit de mesure SQlab t'aide à déterminer la largeur de poignée dont tu as besoin.

Le gabarit de mesure SQlab t'aide à déterminer la largeur de poignée dont tu as besoin. © bc GmbH & Co. KG

Soulager ses mains lors des longues distances

Lors de longues sorties, que ce soit sur vélo tout-terrain, vélo de randonnée ou même sur un vélo à assistance électrique, tes mains peuvent être soumises à une pression importante. Surtout en position de conduite sportive et penchée vers l'avant, tes mains supportent une grande partie du poids du haut de ton corps sur le guidon. Et comme, contrairement à tes jambes, tes mains bougent peu lors d'une balade à vélo, la petite surface de la poignée exerce une pression importante et constante sur tes mains. La charge de pression ponctuelle qui en résulte peut engourdir tes mains. Pour contrer cet effet, il existe des poignées spéciales confort de forme plus prononcée qui démontrent que la frontière entre poignée confortable et forme variée est fluide.

Poignées élargies pour éviter les mains engourdies

Un problème que beaucoup de cyclistes rencontrent lors de longs trajets est celui d'une pression trop forte sur le nerf cubital, qui est assez sensible. Celui-ci se situe juste en-dessous de l'auriculaire, à fleur de peau. Une pression trop importante sur le côté extérieur de la main peut engourdir ton annulaire ou ton auriculaire. Une solution à ce problème consiste à remplacer les poignées conventionnelles par des poignées dites "à ailette", qui sont élargies pour permettre d'y reposer également la paume de la main. Tu peux en trouver dans la gamme des fabricants Ergon, SQlab ou Contec, entre autres. La surface de contact entre la poignée et la main est ainsi élargie et la pression mieux répartie. Si, en revanche, tu as des douleurs au niveau de l'index et du majeur, voire au pouce, la cause est plutôt à chercher du côté d'une pression trop accrue sur le canal carpien. Ton poignet est alors trop plié, ce qui comprime les nerfs. Il est parfois difficile de maintenir les mains dans une position correcte du point de vue ergonomique, surtout lorsque tu commences à fatiguer après de longues heures sur selle. Le poignet se plie vers le bas, la main s'engourdit. Le résultat est ce qu'on appelle le syndrome du canal carpien. Une poignée plus large peut également être la solution, car elle aide à maintenir le poignet droit. Les poignées comme les GS1 d'Ergon sont spécialement conçues pour les longues distances en VTT. Car pour les vététistes vaut également : une ailette trop large peut avoir des effets négatifs sur la performance en tout-terrain. C'est pourquoi ces poignées peuvent être dotées d'ailettes de tailles tout à fait variées, citons ici les Ergo Lock-On de 3min19sec ou les GA3 d'Ergon.

Les poignées papillon augmentent la surface de contact entre la main et la poignée, répartissant la pression de manière plus égale.

Les poignées papillon augmentent la surface de contact entre la main et la poignée, répartissant la pression de manière plus égale.

En particulier lors de longues excursions, elles contribuent à réduire les symptômes d'engourdissement de l'annulaire et de l'auriculaire.

En particulier lors de longues excursions, elles contribuent à réduire les symptômes d'engourdissement de l'annulaire et de l'auriculaire.

Différentes façons de fixer les poignées sont possibles, selon les exigences et le domaine d'utilisation (de haut en bas) : simplement enfichées, serrage interne ou serrage externe.

Différentes façons de fixer les poignées sont possibles, selon les exigences et le domaine d'utilisation (de haut en bas) : simplement enfichées, serrage interne ou serrage externe.

Les cornes de guidon (barends) te permettent de varier la position de tes mains pour éviter les signes de fatigue.

Les cornes de guidon (barends) te permettent de varier la position de tes mains pour éviter les signes de fatigue.

Trouver le bon réglage pour toi

De nombreuses poignées sont désormais vissées plutôt que simplement enfichées sur le guidon. Les vis de serrage simplifient le réglage et maintiennent plus efficacement les poignées à leur place - un facteur important, surtout pour les poignées confort. Car, pour profiter de leur avantage ergonomique, il est important que la surface d'appui reste réglée dans une position qui empêche le poignet de se plier. La ligne allant de la main au bras doit être droite. Si tu n'es pas certain quelle est la position correcte pour tes poignées, la Fitting Box d'Ergon, par exemple, peut t'aider à les ajuster. Si tu aimes placer tes mains sur les extrémités du guidon, les poignées avec une pince du côté intérieur peuvent être un bon choix. Elles t'éviteront de devoir tenir un bout de métal dur. Si tu préfères saisir le guidon plus au milieu, il vaut mieux utiliser des poignées à pince extérieure. Avec des pinces des deux côtés, tes poignées ne bougeront pas d'un millimètre, même sur les descentes les plus cahoteuses en downhill, et ce sans risquer d'endommager ton guidon en carbone avec un couple de serrage trop important. En parlant de carbone : il est important de respecter les spécifications de couple du fabricant lorsque tu installes tes poignées. Une poignée trop lâche peut rapidement devenir un risque et te faire chuter, et une poignée trop serrée peut endommager le guidon. Il est donc recommandé d'utiliser des outils appropriés, comme une clef dynamométrique.

Barends : pour changer un peu

Les barends ou "cornes de guidon" permettent également de réduire la pression sur tes poignets. Ils sont montés directement sur les poignées, ou tu peux les ajouter par après. Ils sont montés sur les extrémités extérieures du guidon et sont disponibles en de nombreuses tailles et formes différentes. Les barends te donnent une possibilité supplémentaire pour positionner tes mains lors de la conduite. C'est particulièrement intéressant en montée, car un changement de position permet de détendre les nerfs et la musculature. Pour soulager les mains et augmenter la pression sur la roue avant, SQlab propose des innerbarends. Ceux-ci peuvent être installés entre la poignée et le levier de vitesse, à peu près à largeur d'épaules. Une autre façon de soulager tes poignets est de remplacer ton guidon. Les guidons confort avec un backsweep de 12 degrés ou plus permettent d'adopter une position assise qui est parfaite du point de vue ergonomique.

En savoir plus