Svenja, de l'équipe de gestion de produits de bc, est chaudement emmitouflée dans son sac de couchage Deuter, dans une tente VAUDE.
Svenja, de l'équipe de gestion de produits de bc, est chaudement emmitouflée dans son sac de couchage Deuter, dans une tente VAUDE.

Sacs de couchage pour le bikepacking : dormir comme une momie

Quels aspects faut-il prendre en compte lors du choix d'un sac de couchage ? Poids ? Température ? Fibres synthétiques ou duvet ? Une introduction.

À côté du tapis de sol, le sac de couchage est l'un des éléments les plus importants de ton équipement pour dormir lors de tes voyages à vélo. Dans notre guide d'achat, nous te montrons comment les différents matériaux de remplissage se distinguent les uns des autres, l'importance du poids et d'autres éléments qui peuvent faire toute la différence.

Rainer et Svenja de bc roulent sur un chemin forestier avec leurs vélos chargés de bagages. Le temps est ensoleillé.
Rainer et Svenja de bc roulent sur un chemin forestier avec leurs vélos chargés de bagages. Le temps est ensoleillé.

Petit, léger et pourtant chaud : tu as de hautes exigences pour ton sac de couchage de bikepacking ? Nous aussi !

Christian, du service clientèle de bc, replie son matelas de camping. Au premier plan se trouve sa tente, à l'arrière-plan son vélo.
Christian, du service clientèle de bc, replie son matelas de camping. Au premier plan se trouve sa tente, à l'arrière-plan son vélo.

Dans cet article, nous t'expliquons à quelles exigences un sac de couchage doit répondre pour être optimal pour le bikepacking.

Quelles sont les caractéristiques qui ne peuvent manquer en aucun cas ?

Il existe des sacs de couchage pour toutes les utilisations possibles et imaginables : de la vie en van aux expéditions en haute montagne. Dans ce texte, nous nous concentrons sur les sacs de couchage qui excellent dans le domaine du bikepacking, mais qui conviennent également pour les randonnée à pieds ou les vacances en camping. Mais que fait donc un bon sac de couchage pour le bikepacking ?

Peu encombrant

même avec une panoplie de sacoches l'espace de transport lors du bikepacking est réduit. Surtout si tu prévois de longues excursions par temps froid et / ou humide. Plus le sac de couchage est petit, plus tu as de place pour le reste de tes bagages.

Faible poids

le poids est essentiel pour les alpinistes, mais, en comparaison, il n'est pas aussi important pour le bikepacking. Après tout, ce n'est pas sur ton corps que tu portes la charge, mais sur le vélo. Malgré tout, tu profites bien sûr également d'un sac de couchage le plus léger possible, car chaque gramme en moins sur le vélo augmente ton plaisir de rouler. Et peut-être te prendra-t-il également l'envie un jour de transporter ton sac de couchage à travers le monde dans ton sac à dos, et non sur un vélo ?

Une plage de température adaptée

un sac de couchage ultraléger avec des dimensions de rangement minuscules ne te servira à rien si tu as constamment froid. La plage de température doit absolument correspondre à l'utilisation que tu comptes en faire.

Solidité 

Let’s face it! Même avec des sacoches étanches, le bikepacking peut être un plaisir assez sale et humide. Moins tu es un pilote de beau temps, plus tu dois veiller à la robustesse de ton sac de couchage, même si cela signifie devoir faire des compromis concernant la taille et le poids.
Svenja, de l'équipe de gestion de produits de bc, sort son sac de couchage de sa sacoche de selle.
Svenja, de l'équipe de gestion de produits de bc, sort son sac de couchage de sa sacoche de selle.

Même si tu as beaucoup de sacoches, l'espace pour ton équipement reste toujours limité lors des voyages de bikepacking. Un sac de couchage peu encombrant permet de libérer de l'espace pour d'autres bagages. © bc GmbH

(Auc)une question : sac de couchage momie ou couverture

Il existe des sacs de couchage de type couverture et des sacs de couchage de type momie. Pour les applications en plein air, le sac de couchage momie présente des avantages décisifs : en ne laissant au besoin qu'un petit trou pour ton visage, la construction de type momie réduit la perte de chaleur par la tête, qui serait sinon très élevée. Le sac de couchage momie est donc incontournable si tu souhaites l'utiliser pendant trois saisons ou l'hiver et imbattable comme multitalent. Le sac de couchage de type couverture vaut toutefois la peine d'être nommé, même s'il ne conviendra sans doute qu'à un type très spécial de cycliste : celui en quête de records estivaux.

Duvet ou fibres synthétiques : une décision fondamentale

Les sacs de couchage sont généralement remplis d'un garnissage soit en duvet, soit en fibres synthétiques (p. ex. Primaloft). Les deux matériaux de remplissage ont tout d'abord la même fonction : former un coussin d'air qui garde la température constante entre ou dans les fibres. Ce coussin d'air isole la chaleur de ton corps du froid ambiant. Plus ce coussin d'air est grand et stable, mieux c'est. C'est pourquoi ton sac de couchage isole le moins là où tu comprimes le matériau de remplissage. Tu trouveras plus d'informations à ce sujet dans les chapitres suivants :

Duvet

en termes de rapport entre la performance d'isolation, le poids et la taille, cette fibre naturelle est imbattable. Pour le même poids et la même taille, les sacs de couchage en duvet sont plus chauds que leurs homologues en fibres synthétiques ou, à performance d'isolation égale, plus petits et plus légers. Le duvet utilisé est du duvet de canard, robuste, ou du duvet d'oie de qualité encore supérieure. La quantité de remplissage (en grammes) et le pouvoir gonflant (en anglais fillpower, mesuré en CUIN : cubic inches per ounce) du duvet sont déterminants pour la chaleur d'un sac de couchage. Pour ces deux indicateurs, plus ils sont élevés, plus il te gardera chaud. Un autre critère de qualité est le rapport de mélange entre duvet et plume. Plus le pourcentage de duvet est élevé, plus le garnissage est chaud à poids égal. À partir de 90/10 et plus (ce qui correspond à 90 % de duvet, 10 % de plumes), c'est de la très haute qualité. Le duvet peut absorber une quantité d'humidité extrêmement importante par gramme de poids propre. Cela te garantit un sommeil très confortable, car tu ne te sens pas "tout transpirant". Cependant, le duvet s'affaisse à partir d'une certaine absorption d'humidité. Ce qui lui fait perdre une grande partie de sa capacité d'isolation. La transpiration, l'air respiré ou la condensation à eux seuls ne peuvent pas faire grand mal à un garnissage en duvet de qualité, mais la pluie est un véritable problème. Certains fabricants remédient à la sensibilité à l'humidité en appliquant un traitement hydrofuge au duvet lui-même, comme c'est également le cas pour les vestes, par exemple. Tous les sacs de couchage en duvet que tu peux trouver dans l'assortiment de bc sont remplis de duvet issu d'un élevage respectueux des animaux, c'est-à-dire certifiés Responsible Down Standard (RDS). S'ils sont bien entretenus, les sacs de couchage en duvet durent presque éternellement et sont même plus durables que ceux garnis de fibres synthétiques.

Fibres synthétiques

la plupart des isolants en fibres synthétiques sont ce que l'on appelle des fibres creuses, inspirées de la fourrure de l'ours polaire. Le volume d'air isolant se trouve donc dans la fibre elle-même. Les fibres synthétiques sont généralement, mais pas exclusivement, utilisées sous forme de tapis. L'utilisation de fibres synthétiques en vrac dans des compartiments - comme le duvet - est un développement relativement récent. Les sacs de couchage en fibres synthétiques sont très robustes, faciles à laver, en grande partie insensibles à l'humidité et tiennent encore chaud même lorsqu'ils sont mouillés (ce que tu devrais tout de même éviter à tout prix). Étant donné qu'ils ne contiennent pas de produits d'origine animale, ils sont vegans, et souvent moins chers que les sacs de couchage en duvet. Mais pour les températures bien inférieures à zéro degré, les fibres synthétiques ne conviennent que moyennement, car le niveau de remplissage nécessaire ferait grimper leur taille à 20 litres et plus.

 

Notre réponse à la question "Duvet ou fibres synthétiques ?" :
Si tu es à la recherche d'une taille et d'un poids minimal, ou que tu es souvent en route par des températures négatives, opte plutôt pour le duvet. Si tu dois t'attendre à beaucoup d'humidité, que tu renonces volontiers à la protection d'une tente ou si tu penses devoir laver souvent le sac de couchage (enfants !), regarde plutôt du côté des fibres synthétiques modernes.

Confort, limite, extrême : comment lire correctement les indications de température

Pour les sacs de couchage d'extérieur, trois valeurs de température sont généralement indiquées (conformément à la norme EN 13537) : la température de confort, la température limite et la température extrême. Pour déterminer ces valeurs, des poupées normalisées, dont la taille, le poids et la graisse corporelle représentent respectivement un homme ou une femme moyen(ne) d'Europe centrale, sont d'abord chauffées à la température du corps. La poupée est alors placée dans le sac de couchage, allongée sur un tapis de sol, et la perte de chaleur est mesurée dans une chambre climatique standardisée. Pourquoi se donner tant de mal ? Parce que la sensation de température est absolument subjective et dépend non seulement de la personne elle-même, mais aussi de facteurs extérieurs tels que la fatigue, l'alimentation, l'humidité, le facteur vent et bien d'autres choses encore. La méthode de mesure doit se rapprocher le plus possible d'une perception moyenne de la température.

Les valeurs se lisent comme suit :

Température confort: la température à laquelle la femme normalisée (160 centimètres, 60 kilos) n'a tout juste pas froid et peut dormir confortablement.
Température limite: la température à laquelle l'homme normalisé (173 centimètres, 70 kilos) n'a tout juste pas froid et peut dormir confortablement.
Température extrême: la température à laquelle la femme normalisée (160 centimètres, 60 kilos) survit pendant au moins six heures dans son sac de couchage. Des engelures localisées sont possibles.
Un mannequin normalisé est allongé dans un sac de couchage VAUDE dans une chambre climatique standardisée du centre de test VAUDE. La perte de chaleur de la poupée est mesurée.
Un mannequin normalisé est allongé dans un sac de couchage VAUDE dans une chambre climatique standardisée du centre de test VAUDE. La perte de chaleur de la poupée est mesurée.

Les températures confort, limite et extrême d'un sac de couchage sont déterminées dans des conditions standardisées, comme ici dans le centre de test dans les locaux de VAUDE. © bc GmbH

Pour la décision d'achat, seules les valeurs de confort et de limite jouent un rôle pour toi. Si tu as tendance à rapidement avoir froid, tiens-toi en tous les cas à la valeur de confort. Si tu es moins sensible au froid, tu peux t'orienter à la valeur limite. La valeur extrême n'est importante que pour les expéditions et l'alpinisme, où le sac de couchage détermine littéralement la survie jusqu'à l'arrivée éventuelle des secours. Mais sinon, il ne te servira qu'à frimer auprès de tes potes.

En règle générale, la température de confort peut être atteinte avec la capuche et le col chauffant fermés. Les sacs de couchage avec une plage de confort allant jusqu'à environ 10 °C sont également appelés sacs de couchage d'été , ceux avec une plage de confort allant jusqu'à environ 10 °C sont appelés sacs de couchage trois saisons et les sacs épais avec des températures de confort nettement en dessous de zéro sont appelés sacs de couchage d'hiver.

Notre conseil pour le choix de la température :
Évalue de manière réaliste l'utilisation que tu comptes faire de ton sac de couchage et n'en achète pas un qui est beaucoup trop épais et chaud par faux besoin de sécurité. Cela coûte non seulement de l'argent, de l'espace de rangement et du poids, mais aussi du confort de sommeil, car tu auras sans doute bien trop chaud. Base ta décision sur l'utilisation que tu en feras le plus et ajoute une certaine réserve. Car, s'il devait faire plus froid que prévu, il est toujours possible de "tuner" un peu ton sac de couchage. Tu trouveras plus d'informations à ce sujet dans le chapitre :

Taille et forme du sac de couchage

Dans la procédure de mesure normalisée que nous venons de décrire, les sacs de couchage à coupe étroite présentent des avantages : Le mannequin normalisé doit garder moins d'air au chaud dans le sac de couchage. Tu te distingues toutefois de la poupée standard sur plusieurs points essentiels. L'un d'entre eux : tu bouges pendant ton sommeil. Si ton sac de couchage est si serré que tu comprimes constamment son garnissage avec tes extrémités, tu perds de l'isolation et ton confort de sommeil en pâtit. N'hésite donc pas à t'accorder un peu plus de place dans ton sac de couchage. Les sacs de couchage avec des coutures extensibles constituent une exception. Elles bougent avec toi pendant ton sommeil et permettent donc une coupe étroite, meilleure en termes de poids et de chaleur. En revanche, elles ne peuvent pas tout à fait rivaliser avec leurs frères et sœurs à coutures conventionnelles en termes de dimensions.
Il est en outre important que ton sac de couchage soit plus de quelques centimètres que la taille de ton corps. Tu éviteras ainsi de comprimer le bas du sac de couchage, ce qui est sinon rapidement puni par des pieds froids.
Si tu dors avec les membres fortement pliés ou si tu bouges beaucoup la nuit, accorde-toi un peu de place supplémentaire dans ton sac de couchage. Si tu dors sur le dos et que tu bouges peu, tu peux économiser de la place et du poids en choisissant une coupe étroite.

Notre conseil pour le choix de la taille et de la forme :
Un sac de couchage un peu plus long et plus grand te permet de prendre des objets avec toi dans le sac de couchage. Pourquoi ne pas utiliser une gourde remplie d'eau chaude comme bouillotte, réchauffer les vêtements que tu comptes porter le lendemain ou préserver ta power bank, qui est plus performante à la température du corps que lorsqu'il gèle ?

Caractéristiques importantes de l'équipement et termes à connaître 

Col chauffant : un col chauffant se ferme comme une écharpe à l'intérieur du sac de couchage et empêche la perte de chaleur au niveau de torse même lorsque la capuche du sac de couchage est ouverte.
Compartiments : Dans les sacs de couchage en duvet, le duvet est rempli dans des compartiments afin d'éviter que tout le matériau de remplissage ne s'accumule au niveau des pieds. Les sacs de couchage en duvet de qualité supérieure sont conçus de manière à ne pas former de ponts thermiques au niveau des jonctions entre les différents compartiments. Les coutures ne sont alors pas "piquées à travers".
Fermeture éclair à double sens : te permet d'ouvrir le sac de couchage également par le bas et de le porter ainsi comme un vêtement ou d'aérer tes pieds.
Protection anti-pincement : elle empêche la fermeture éclair de se coincer dans le matériau du sac de couchage.
Sac de rangement : un sac de rangement ou de compression est livré avec le sac de couchage. Dans celui-ci, tu peux ranger ton sac de couchage pour qu'il ne prenne pas trop de place.
Stretch : les coutures extensibles, comme celles du Deuter Exosphere te confèrent plus de liberté de mouvement dans le sac de couchage et améliorent le rapport entre l'isolation et le poids du garnissage.
Tissu extérieur : le tissu extérieur des sacs de couchage est généralement une fibre synthétique légère et tissée de manière dense, qui n'est pas imperméable à l'eau ou au vent, sauf pour les sacs à couchage pour des domaines d'utilisation spéciaux. Tu risquerais sinon rapidement de mijoter dans ta propre sueur toute la nuit. Mais cela signifie aussi que les sacs de couchage perdent beaucoup de leur capacité d'isolation lorsqu'ils sont utilisés sans protection supplémentaire contre les intempéries, comme une tente ou un sac de bivouac. Pour en savoir plus sur les tentes et les sacs de bivouac, consulte cet article.

Conseil : Les sacs de couchage de la série Meglis de VAUDE possèdent des ouvertures pour tes bras, des coutures stretch et une fermeture éclair à double sens. Tu peux ainsi le porter comme une chaude combinaison de duvet le soir au coin du feu de camp. Ainsi, le sac de couchage peut même remplacer une veste isolante au besoin.

Svenja porte le sac de couchage de la série Meglis comme une veste pour tout le corps. Cela fait rire Svenja et Markus de VAUDE.
Svenja porte le sac de couchage de la série Meglis comme une veste pour tout le corps. Cela fait rire Svenja et Markus de VAUDE.

Plus qu'un "simple" sac de couchage : une fermeture éclair bidirectionnelle et du stretch font des sacs de couchage des multitalents adaptés pour toutes sortes d'utilisation. © bc GmbH

Sac de couchage et tapis de sol : ton équipe de rêve !

Le meilleur sac de couchage du monde ne sert à rien sans un bon matelas. Là où tu aplatis le matériau isolant du sac de couchage avec le poids de ton corps, il ne peut pas te réchauffer. Les fraîches nuits d'été, tu auras donc froid sur un sol nu, même si ton sac de couchage d'expédition est fait pour les températures de -40 degrés celsius. Comment trouver le bon tapis de sol pour le bikepacking ? Toutes les informations ici.

Astuce : avec un matelas un peu plus chaud, tu dors souvent encore confortablement même dans un sac de couchage un peu trop "froid".

Manipulation et entretien

S'il est utilisé correctement, un sac de couchage est une pièce d'équipement extrêmement robuste qui t'accompagnera longtemps. Mais il te faut pour cela absolument tenir compte de quelques points. Et avec quelques trucs et astuces, tu peux même encore gagner quelques degrés en plus dans la plage "confort".

 

En route

Dors de préférence en (longs) sous-vêtements secs et avec des chaussettes dans ton sac de couchage. Quand il fait froid, même des gants fins et un bonnet ne te feront pas de mal. De cette façon, tu peux "booster" la plage de température de ton sac de couchage et tu t'évites de devoir le laver à tout bout de champ.
S'il fait vraiment très froid, enfile une cagoule ou une écharpe ronde pour réchauffer ta bouche et ton nez. Tu éviteras ainsi de t'enrouler complètement dans le sac de couchage et que l'air humide que tu respires n'affecte le duvet.
Les inserts pour sacs de couchage (de préférence en soie, en laine mérinos ou en microfibres) protègent non seulement le sac de couchage de la saleté, mais peuvent aussi élargir considérablement la plage de température.
Le matin au réveil, aère le sac de couchage le plus longtemps possible, idéalement au soleil ou par vent léger, avant de l'emballer. C'est particulièrement important pour les sacs de couchage en duvet.
Range le sac de couchage dans son sac de rangement, en commençant par le bas. C'est non seulement moins stressant, plus rapide et moins encombrant que de le rouler, mais c'est surtout bon pour les sacs de couchage en duvet, car tu ne forces pas le duvet dans les compartiments dans une seule direction.
Marcel, de l'équipe marketing de bc, fourre son sac de couchage dans le sac de rangement correspondant. Il est agenouillé devant l'entrée de sa tente.
Marcel, de l'équipe marketing de bc, fourre son sac de couchage dans le sac de rangement correspondant. Il est agenouillé devant l'entrée de sa tente.

En suivant nos conseils et à l'aide de quelques astuces toutes simples, tu peux facilement prolonger la durée de vie de ton sac de couchage. Et tu le rends également plus confortable. © bc GmbH

À la maison

Aère bien le sac de couchage avant de le ranger et ne comprime pas pendant une période prolongée.
Les sacs de couchage (en duvet) de qualité supérieure sont souvent livrés avec un sac de rangement perméable à l'air. Tu peux aussi accrocher ton sac de couchage dans l'armoire comme un long manteau.
Les sacs de couchage peuvent être lavés. Les sacs de couchage en fibres synthétiques sont un peu plus faciles à laver : utilise de préférence un produit de lessive liquide sans adoucissant ou un produit spécial pour fibres isolantes - pas de produit pour duvet - à 40 degrés maximum et essore ton sac de couchage à la vitesse la plus basse. Attention : ton sac de couchage a besoin de place. Idéalement, il devrait être lavé dans un tambour avec une capacité de 10 kilogrammes. Le sac de couchage peut ensuite sécher sur le fil, sur l'étendoir ou dans le sèche-linge à basse température. 
Les sacs de couchage en duvet doivent être lavés aussi peu que possible, mais autant que nécessaire. Il te faudra en tous les cas un produit de lessive spécial duvet, et il est important de ne pas dépasser une température d'eau de 40 degrés. Ici vaut également : grand tambour, beaucoup de place, essorage en douceur. Ensuite, laisse sécher le sac de couchage pendant quelques heures étalé à plat sur l'étendoir avant de le mettre dans le sèche-linge avec quelques balles de tennis à 40 degrés maximum jusqu'à ce qu'il soit complètement sec. Les balles de tennis sont importantes parce qu'elles libèrent les amas de duvet et font en sorte que le duvet gonfle à nouveau.